Bilan ciné 2012

Pour commencer cette nouvelle année que l’on espère pleine de succés, un bon petit bilan ciné de celle écoulée s’impose.

C’est parti!

9. Guilty of Romance

Un film complètement barré comme les japonais savent faire. Ce n’est certes pas dans un film de chez nous qu’on peut voir l’héroïne faire pipi, ou les protagonistes partir dans des hystéries crispantes et en apparence inexplicable. Dur de rentrer dedans au premier abord mais plastiquement abouti et au final, fascinant.

Guilty of Romance

Bonne et mauvaise

8. Portrait au crépuscule

Je n’ai pas vu beaucoup de films russes, même pas ceux du père Timur et encore moins des péloches soviétiques. Pourtant Requiem pour un massacre me branche assez. Donc, le film présent m’a attiré parce que diffusé à côté de chez moi, hé une raison comme une autre. Et le moins qu’on puisse dire c’est que le dépaysement est garanti, tout comme Guilty of Romance. Ca commence par un viol et ça ne continue pas comme un Ferrara ou un I spit on your grave.

Impossible de trop en dire sans dévoiler le ressort assez surprenant, même si l’intérêt du métrage n’est pas là. En tout état de cause, l’ambiance est ambigue, langoureuse, sensuelle. Rien n’est expliqué, tout est suggéré avec de la chair et du désespoir.

Portrait au crépuscule

Il lui a foutu un pain russe

6. Ex-aequo:Martha Marcy May Marlene, Kill List

MMMM et Kill List, deux films très différents mais tout autant impossibles à départager. Le premier est tout en subtilité, en tension continue, naturaliste voire minimaliste quitte à quelque fois perdre son spectateur – mais pour mieux le récupérer ensuite.

Le second est une démonstration de force, totalement poseur mais assumé. Ca sent l’arnaque et la frime, il n’y a aucune subtilité, comme vous l’avez lu ailleurs ça commence comme un Loach mais ça bascule assez rapidement vers la justification du titre. L’auteur n’est pas là pour passer inaperçu et le diable a du talent.

Elizabeth Olsen

Une Olsen avec du talent, bigre!

4. Ex-aequo: Bullhead, The Raid

Deux chocs. Le film belge a la frite, il dispose d’une énergie incroyable, qui ne retombe que dans les moments d’humour plutôt bienvenus mais pour mieux nous laisser respirer entre des moments d’une intensité inouïe.

L’autre est un rollercoaster, le digne descendant d’A toute épreuve. Pas de fioriture, pas de blabla, d’exposition au ras des pâquerettes, on fonce à l’essentiel et l’ensemble est terriblement virtuose. Ca pète non-stop, dans tous les sens, de manière inédite. Et y’a pas à dire, ça en jette!

Bullhead

Il aime cogner et pas qu’une fois!

3. Bellflower

Un film incroyable. Etonnant. Tout fascine dans ce film. L’auteur. La genèse. Le résultat. Il y a certes encore d’énormes erreurs de jeunesse, mais bon sang, c’est une bombe. Visuellement c’est top! Et l’intrigue, les personnages, tout est explosif. Il faut absolument le découvrir tant le film est sincère, généreux, touchant et ainsi, ne ressemble à aucun autre. Vous en avez vu des films de glandeurs, oui, mais aussi percutants, non. Assurément la surprise de la décennie. Evan, ne nous déçois pas pour la suite on l’attend de pied ferme!

Bellflower

Medusa rules!

2. John Carter

On a beaucoup écrit sur ce film, mais pas pour les bonnes raisons. Massacré avant même sa sortie pour d’obscures raisons de bas étage alors que des Emmerich bénéficient de largesses généreuses, ce film de SF est un putain de film d’aventures comme on en fait rarement en ces temps troublés. Le récit est certes connu et Burroughs est loin d’être un manche, donc le film devait en toute logique être attendu. En l’état, on n’est pas déçu, c’est quand même autre chose que Battlefield. Des effets spéciaux somptueux, un rythme haletant, une générosité débordante, c’est un livre d’images pour tous et dans le très bon sens du terme.

John Carter

Allez voir John Carter de toute urgence

1. Avengers

Le film absolu. Le meilleur film de super-héros de tous les temps. Le meilleur film d’invasion extra-terrestre de tous les temps. Ce film est un tout, plus qu’un tout, c’est un absolu qui dépasse toutes espérances même si on peut regretter les absences de Vision et la Sorcière Rouge. Joss Whedon a tout compris. Le bonhomme a déjà montré certaines compétences sur des épisodes de Buffy, il a officié comme scénariste chez Marvel, donc on ne voyait pas qui à part lui pouvait mettre sur péloche les aventures des Vengeurs. Surtout pas un réalisateur trop auteurisant qui se serait approprié les personnages de n’importe quelle manière, ni un yesman insignifiant.

Le résultat ressemble à du Jim Shooter illustré par John Buscema, c’est dire le niveau. Après toutes les petites touches présentes dans les films précédents, le film ne pouvait pas décevoir. Et ce n’est pas le cas, il surpasse toutes les introductions. De même, chaque interprète y trouve là son meilleur rôle, même Scarlett, bien meilleure et inspirée que chez Woody Allen. Les vingt dernières minutes sont explosives, d’anthologie, virtuoses, c’est meilleur que le Monolithe Vivant qui écrabouille New-York ou Galactus qui casse la croûte chez nous. Tout y est, la tension entre les égos (Jim Shooter), la puissance de feu badass (Roger Stern), l’humour bon enfant (Stan Lee), les doutes (Bob Harras)…

Merci Joss Whedon et tous les autres d’avoir excellé. Les Vengeurs c’est une bombe atomique balancée sur la gueule des chitauris. Et dire que Thanos  attend derrière…

Vengeurs

Vengeurs rassemblement!

Et hop une mention spéciale pour Promothéus, la déception 2012, d’une stupidité à toute épreuve. Mais comment peut-on laisser passer de telles inepties dans un blockbuster avec on imagine ses tonnes de script doctors, de scénaristes, etc.? Un mystère plus profond que l’origine de l’homme…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :